Profiter de la région

La Région Kionia


Kionia se trouve dans la côte sud de Tinos, à 2.5 km du centre de la Chora (Ville de Tinos). La plage de Kionia, une de plages les plus longues sur l’ île, couvre environ 1,5 km de côte, a des eaux cristallines et est sablonneuse avec quelques cailloux. Le long de la côte, il y a beaucoup d’ arbres, et plein d’ ombre. Αux deux extrémités, la plage est organisé, avec bars de plage, des parasols, des chaises longues et des jeux de la mer.

Il y a aussi des tavernes, des ouzeries et des cafés pittoresques pour tous les goûts, ce qui va rendre votre séjour plus réjouissant. Pendant les mois estivaux, la correspondence et les itinéraires des moyens de transport public deviennent plus fréquents (chaques 30 minutes), et puis les taxis et les radiotaxis rendent aussi leurs services aux touristes (le trajet coûte 4-5 Euros environ).

Image
Image

Côte Historique de la Région


La région de Kionia est d’ intérêt archéologique remarquable. Il est à noter que cette région, dont le nom provient de la présence de cions (colonnes archaiques), fut la première capitale de Tinos. Les colonnes abordaient la rue tout au long du trajet de Kionia vers la plage. C’ est là où fut construit un des lieux religieux les plus importants de cette époque là, le temple sacré de Neptune et d’ Amphitrite – les deux dieux epoux considérés  comme des protecteurs de la mer et de grands médécins. Ceux dieux étaient adorés par le people de l’ île, par excellence. Le temple, entouré d’ un forêt, servissait de l’ endroit où avait lieu le Possidonia, la grande célébration religieuse consacrée au nom de Neptune. Cette fête attirait des milliers de pieux de toutes les régions de la Grèce Ancienne.

Les Fouilles et les Trésors Archaiques


Les opérations à Kionia ont eu lieu pendant le debut du XXème siècle, a l’ initiative de deux archéologues Belges; H. Demoulin ( en 1902) et P. Graindor (en 1905). Parmi les fouilles on a trouvé; le temple, un complex d’ établissements spécifiques comme par exemple: les propylae,  l’ autel, les aqueducts, les bains et plusieurs objets différents, comme la fontaine fameuse de Neptune (un oeuvre realise en plein 4ème siècle av.J.-C.), l’ horloge solaire, construit par l’ astronome Andronicus de Khyrrestus, les statues de Neptune et d’ Amphitrite, des épigrammes, des trésors, et bien d’autres, dont la majorité se trouvent au Musée Archéologique de la Chora (ville capitale) de Tinos.

On n’ a pas encore calculé la date exacte de la fondation du temple. Néanmoins, les objets y trouvés ne datent que du 5ème siècle av. J.C. 
Image